L'implant dentaire est une racine artificielle ancrée dans l'os de la mâchoire. Il sert à remplacer la racine extraite d‘une dent abîmée et à soutenir une dent (élément prothétique).

Le succès est obtenu d'une part avec des investigations radiologiques très précises (scanner), et d'autre part, grâce à l'application d'une méthode rigoureuse.

Mise en place de l'implant :

Cette phase consiste à ouvrir la gencive et à visser l'implant dans l’os sous anesthésie locale. La gencive est ensuite refermée autour de l'implant laissant  ou pas dépasser une vis. 

Une période d'attente permet L'OSTEOINTEGRATION, elle varie de 2 à 4 mois. L'os vient coloniser l'implant pour y adhérer fortement.

Plusieurs facteurs d'ordre général peuvent empêcher l'osteointegration dans l'os :

  • un diabète trop important non équilibré
  • une mauvaise hygiène dentaire
  • la consommation de tabac

Des facteurs locaux peuvent compliquer la pose d’un implant :

  • manque d’os en hauteur et/ou en largeur
  • Les indications cliniques et avantages:
  • stabilisation des prothèses amovibles complètes & partielles
  • remplacer une seule dent, cela permet d'éviter de toucher aux dents adjacentes par rapport à un bridge conventionnel.
  • remplacer plusieurs dents et jusqu'à toutes les dents lorsque les patients ne tolèrent pas bien les appareils et éviter la prothèse amovible.

+ sécurité : le taux de succès de l'intervention est supérieur à 95%

+ confort et esthétique

+ fonctionnalité. Bien mastiquer c'est bien digérer

+ sensation d'appartenance.

Point important, la pose d'implant est une intervention bien maîtrisée mais attention une hygiène dentaire rigoureuse est nécessaire.

Le coût des implants:

Outre le prix de la prothèse dentaire, celui de l’implant dentaire complet comprend également le prix de l’implant en lui-même et celui de l’acte chirurgical. Parfois, il faut également ajouter le coût de la greffe osseuse qui peut être nécessaire à l’implantation, lorsque la quantité d’os n’est pas suffisante.

La couronne sur implant est remboursée en partie par la Sécurité sociale. Les implants, quant à eux, peuvent être pris en charge par certaines mutuelles.

Il vous sera fourni un devis très détaillé que vous pourrez soumettre à votre complémentaire santé, afin de connaître la part des frais susceptible d’être prise en charge.